La pilule contraceptive sera gratuite pour les femmes de moins de 25 ans

Santé

18/05/2022

« Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception jusqu’à 25 ans ». C’est l’annonce qu’a fait Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur France 2, ce jeudi matin. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er Janvier 2022 et rendra gratuite la pilule contraceptive pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans. 

Mesures déjà en vigueur 

Depuis 2013, les frais liés à l’utilisation de contraceptif comme la pilule étaient pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie pour les 15 – 18 ans. Depuis fin août 2020, cette prise en charge s’est étendue pour les moins de 15 ans après une étude montrant que près de 1000 jeunes femmes entre 12 ans et 14 ans tombaient enceintes chaque année, dont 770 terminaient sur une IVG. Mais jusqu’alors, les femmes majeures n’y avaient pas accès. C’est chose faite maintenant. 

Rendre accessible

D’après le Ministre de la Santé, un constat a été fait d’un « recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes ». Le motif principal de ce “recul” est d’ordre financier. C’était trop cher pour des jeunes femmes qui entrent seulement dans la vie active ou sont encore en étude, de payer, en plus, une contraception. Pour Olivier Véran, « C’est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, ne puissent avoir une contraception, si elles en font le choix, évidemment, parce que ça leur coûte trop cher dans leur budget ». 

Pourquoi 25 ans ? 

25 ans serait l’âge d’affranchissement du foyer familiale et où les jeunes font l’acquisition de plus d’autonomie au niveau personnel et, surtout, financier. Le ministre ajoute également : « C’est aussi l’âge où l’on va quitter définitivement la complémentaire santé de son foyer ». Mais cette décision a un prix. C’est un effort de 21 millions d’euros qui est mis en place pour aider les jeunes femmes à avoir la protection dont elles ont besoin. 

L’annonce de ces mesures concernant la contraception gratuite pour les jeunes femmes de moins de 25 ans représente une réelle avancée pour le combat des femmes et témoigne d’un gouvernement de plus en plus à l’écoute des besoins de celles-ci. Ce sont des sujets sur lesquels il est important de ne pas fermer les yeux et d’ouvrir la parole.